MVP (Minimum Viable Product) : définition marketing et exemple

Votre entreprise travaille sur le développement d’un nouveau produit sur le marché, mais souhaite d’abord tester son potentiel auprès des utilisateurs et clients ? Avec la méthode MVP, c’est possible. Découvrez comment.

Qu’est-ce qu’un MVP ?

Dans le cadre de la conception et du développement de produit, MVP ou le Minimum Viable Product ou encore Produit Minimum Viable est la version d’un produit qui permet d’obtenir un maximum de retours des utilisateurs avec un minimum d’effort fourni. Le MVP désigne aussi la méthode utilisée pour fabriquer, tester et mettre sur le marché ce produit afin d’évaluer la viabilité d’un nouveau modèle d’entreprise.

Le concept de MVP se base sur trois principes fondamentaux.

M = Minimum

Le principe du Minimum Viable Product est de développer un produit très rapidement, de soumettre à sa cible de client un produit “minimum”. Si ces prospects se montrent intéressés et prêts à payer pour l’utiliser, il ne reste plus qu’à développer ce MVP en un produit plus élaboré.

V = Viable

Pour vérifier la pertinence du produit MVP, il doit être utile. L’identification des fonctionnalités d’un MVP se base sur les KPI, avec vérification de cette influence et observation du comportement des utilisateurs.

P = Product

Il s’agit ici d’apporter une version réelle minimaliste et finalisée d’un produit pouvant être validée pour fournir une solution à une problématique. Cela peut être sous la forme d’une landing page présentant de manière détaillée une proposition de valeur ou de la maquette d’un produit à venir avec pour objectif la validation de son attrait pour une cible déterminée.

La stratégie MVP

Très utilisé dans les entreprises familières à la méthode Agile, le Minimum Viable Product peut aboutir à trois hypothèses différentes :

  • Le MVP confirme la stratégie adoptée, où le produit peut être conçu.
  • Le MVP confirme la méthode adoptée sous réserve de modifications sur le produit.
  • Le MVP remet en question la stratégie adoptée, en la revoyant dans son intégralité ou en l’abandonnant définitivement.

La méthode du produit minimum viable s’oppose à celle du Design Thinking, qui lui, va prendre le temps de se mettre à la place de l’utilisateur afin d’avoir une compréhension profonde de ses attentes, de ses difficultés mais aussi des émotions que le produit fini pourrait lui procurer.

L’intérêt est de limiter le risque de poursuite d’un développement de produit qui ne remporte pas le succès attendu, de limiter les coûts si le produit s’avère être un échec et que le projet est abandonné, et enfin d’obtenir une validation de la part du client pour la conception de son produit.

Comment mettre en place un MVP ?

Pour avoir recours au processus de Minimum Viable Product, une entreprise doit procéder par étapes :

  1. Transformer l’idée en un prototype de produits ;
  2. Sélectionner un échantillon représentatif de clientèle ;
  3. Faire tester le prototype par les clients ;
  4. Collecter les retours et les analyser ;
  5. Agir en fonction des résultats.

MVP : l’exemple de Facebook

Si autrefois il s’agissait d’un simple support sur lequel les utilisateurs pouvaient avoir un profil simple et se connecter avec d’autres personnes, notamment leurs camarades, Facebook est aujourd’hui un outil puissant de communication et de marketing. Les multiples fonctionnalités dont Facebook regorge maintenant s’y sont ajoutées progressivement en fonction des tendances du marché et des habitudes de connexions dynamiques.

Le produit minimal viable est plus qu’un simple produit fonctionnel pour les clients. Cette méthode permet aux entreprises de minimiser la prise de risques lors du lancement d’un nouveau produit sur le marché. Contactez notre équipe pour mettre en place la méthode MVP adaptée aux besoins de votre entreprise !