Tout savoir sur le fichier sitemap

Zooka peut optimiser vos performances et améliorer votre business en ligne

Le sitemap fait partie du jargon du webmarketing et notamment du référencement naturel communément appelé SEO (Search Engine Optimisation). Il permet de faciliter l’indexation d’un site en répertoriant des informations spécifiquement destinées aux robots des moteurs de recherche comme Google, Bing, Yahoo ou Qwant.

Mais qu’est-ce qu’un sitemap concrètement ? Quelle est son utilité ? Influence-t-il le positionnement de mon site dans les résultats de recherche ? Zooka vous apporte toutes les réponses ici. 

Qu’est-ce qu’un sitemap ?

Définition

Le sitemap est un protocole web inventé par Google en 2005. Concrètement, il s’agit d’un fichier au format texte (txt) ou XML présentant la liste des contenus d’un site Internet. Il permet de répertorier les URLs qui doivent être explorées (crawlées) par les moteurs de recherche.

Pour chaque URL listée dans ce fichier, des informations complémentaires peuvent être ajoutées, s’il est au format XML, comme par exemple le type de contenu (page, image, vidéo, actualités), son niveau d’importance hiérarchique ou la fréquence de mise à jour de ce contenu.

Le fichier sitemap.xml est uniquement destiné aux moteurs de recherche. Les robots explorateurs (crawlers) de ces moteurs vont collecter de nombreuses données en parcourant ce fichier qui leur indique quelles pages et quels contenus ils doivent explorer puis indexer.

Le sitemap permet donc de faciliter l’indexation de contenus et de signaler aux moteurs l’existence de pages, notamment de pages profondes des sites qui sont de ce fait peu souvent explorées.

Sitemap et plan de site : est-ce la même chose ?

Littéralement, sitemap se traduit en français par plan de site. Pourtant, il ne s’agit pas du plan de site navigationnel courant que l’on peut trouver dans les pieds de page des sites Internet.

Le plan présent dans le footer est destiné aux utilisateurs réels et présente l’architecture simplifiée du site. Il peut servir de repère pour la navigation des internautes et constitue une aide pour trouver une page spécifique ou une section du site.

Le sitemap dont il est question ici, comme nous l’avons vu, est destiné uniquement aux robots crawlers des moteurs de recherche. Il n’est pas accessible lors de la navigation classique mais se trouve généralement en tapant /sitemap.xml à la racine du site.

Cependant, étant donné qu’il est possible de nommer le sitemap à sa guise, il n’est pas sûr de le localiser de cette manière. Vous pouvez aller jeter un œil dans le fichier robots.txt (accessible en ajoutant /robots.txt à la racine) et voir s’il est déclaré à cet endroit.

Doit-on obligatoirement avoir un sitemap ?

Il est préférable de disposer d’un sitemap, cela fait partie des bonnes pratiques SEO. Mais, créer et mettre en ligne ce fichier n’est pas obligatoire. Seulement, si vous choisissez de faire sans, il faut remplir quelques conditions pour ne pas entraver l’indexation de votre site :

  • La taille de votre site doit être modeste (vingtaine de pages)
  • Le maillage interne, soit le fait de créer des liens entre les différentes pages que vous souhaitez indexer, doit être optimal pour que les moteurs aient accès à tous les contenus en explorant votre site.

Il faut également savoir qu’il est possible de disposer de plusieurs fichiers sitemap. Et oui, les sitemaps sont limités à 50 000 URLs. Pour les gros sites, il est donc parfois nécessaire d’en créer plusieurs.

Par exemple, un site e-commerce disposant de plusieurs dizaines de milliers de produits ne pourra lister toutes ses pages produit, ses contenus images et vidéos dans un unique sitemap. Il convient dans ce cas de diviser les contenus par type et de créer un sitemap dédié pour chaque type :

  • Sitemap pages piliers
  • Sitemap pages produits
  • Sitemap images
  • Sitemap vidéos.

Dans ce cas, créer un index de sitemaps peut se révéler judicieux afin d’orienter les crawlers sur les différents fichiers.

Le sitemap améliore-t-il le positionnement SEO ?

La réponse est claire : NON. Ce fichier permet de faciliter l’indexation mais n’a aucune incidence sur le positionnement d’un site dans les résultats de recherche. C’est en réalisant un audit SEO et en menant une stratégie SEO globale, c’est à dire en optimisant à la fois la technique, la sémantique et la popularité de votre domaine, que vous parviendrez à monter dans les résultats.   

Comment créer un sitemap ?

La plupart des CMS comme WordPress disposent de fonctions natives ou de plugins qui permettent de créer des sitemaps de manière automatique. Yoast SEO, l’un des plugins les plus célèbres, possède d’ailleurs cette fonction. Cependant, ce genre de plugins liste souvent trop d’URL (pas seulement celles que vous souhaitez indexées dans les résultats Google) ce qui ne permet pas d’optimiser le budget de crawl des robots crawlers.

Le fichier sitemap peut également être créé manuellement à condition d’avoir des connaissances en HTML et en développement suffisantes. Si vous décidez de créer un sitemap manuellement, il faut cependant que vous fassiez en sorte que sa mise à jour soit automatique grâce à des scripts.

Une fois le fichier créé, vous pouvez le soumettre aux moteurs de recherche grâce à des outils spécifiques, Google Search Console pour le moteur leader par exemple.

Vous connaissez maintenant l’essentiel de ce qu’il y a à savoir sur le sitemap, ce fichier bien connu dans l’univers du web et du référencement. Comme vu plus haut, il fait partie des bonnes pratiques SEO tout comme le fichier robots.txt ou les balises canonical.

Mais on peut se demander si ce fichier va encore être utilisé à l’avenir étant donné que son utilité en SEO est souvent remise en cause. En effet, s’il sert pour indexer une page qui ne l’est pas encore, il n’est pas utile pour optimiser le positionnement.