Speed Index

La vitesse de chargement d’une page web est fondamentale pour l’expérience utilisateur. On considère qu’un internaute s’impatiente après seulement 2 secondes d’attente devant son écran vide. Il s’agit donc d’un enjeu considérable pour les annonceurs et responsables de sites internet. Différentes valeurs permettent de mesurer la vitesse de chargement. Parmi elles, le Speed Index, une métrique essentielle qui exprime, en millisecondes, la progression dans le temps des différents éléments visibles d’une page. Elle sert alors de mesure de performance web.

Fonction du Speed Index

Concrètement, le Speed Index est un score qui représente le rythme auquel s’affichent les différents éléments d’une page web situés au-dessus de la ligne de flottaison. Plus ce score est bas, plus la progression d’affichage est rapide.

D’autres indicateurs permettent d’analyser la vitesse de chargement d’une page web :

  • Start Render : il s’agit du délai avant début d’affichage, soit le temps nécessaire pour qu’un premier élément, même minime, s’affiche et que le visiteur ne soit plus devant un écran vierge.
  • Visually Complete : il s’agit du délai avant fin d’affichage, soit le temps nécessaire pour que tous les éléments de la page soient visibles.

Le Speed Index permet de comprendre ce qu’il se passe entre ces deux jalons. Pour le calculer, la plupart des outils disponibles se basent sur l’enregistrement vidéo de l’affichage de la page.

A savoir que le TTFB, pour Time To First Byte, entre également en ligne de compte pour analyser la vitesse globale de chargement d’une page.

Pourquoi le Speed Index est-il important ?

Le Speed Index est important dans deux domaines : l’expérience utilisateur et le positionnement de la page dans les pages de résultats des moteurs de recherche, principalement Google. Pourquoi ?

Pour ce qui est de l’expérience utilisateur, les conséquences d’un mauvais Speed Index sont faciles à comprendre. Plus les éléments au-dessus de la ligne de flottaison sont longs à apparaître, plus l’internaute a des chances de s’impatienter et donc, de quitter le site.

En matière de référencement naturel, le Speed Index est également important. En effet, Google favorise(rait) dans son classement les pages rapides à charger. Qui plus est, il est logique que des pages performantes en matière de chargement entraînent un taux de rebond minime, ce qui est récompensé par le moteur de recherche.

En définitive, le Speed Index impacte le taux de conversion. Si la vitesse d’affichage des éléments de la page est optimisée, il y a toutes les chances qu’elle soit visible dans les SERPs et que l’internaute ne la quitte pas au profit d’une autre.

Interprétation

Comment interpréter le Speed Index ? Quand peut-on le considérer comme bon ? Comment le mesurer efficacement ? Google recommande un Speed Index inférieur à 2000/2500 millisecondes sur desktop et 3000/3500 sur mobile. Un but parfois difficile à atteindre, d’autant plus que le Speed Index dépend de multiples variables.

Pour analyser la performance d’une page web, il faudra notamment prendre en compte les habitudes des internautes. Le Speed Index varie en effet en fonction de :

  • La taille de l’écran utilisé : le Speed Index traduit la vitesse d’affichage des éléments au-dessus de la ligne de flottaison. Celle-ci ne se trouve pas à la même hauteur selon les appareils (PC, tablette, smartphone…)
  • Le type et la vitesse de connexion
  • Le lieu de consultation : sur mobile, en France, à l’étranger…

Pour obtenir des résultats significatifs, il est donc nécessaire d’analyser le Speed Index d’une page dans les conditions d’utilisation les plus représentatives de l’audience du site. Il s’agit également de multiplier les analyses en variant les facteurs et paramètres de test. Pour se rendre compte de la performance d’une page web, il est également intéressant de comparer son Speed Index à celui enregistré par les pages de sites concurrents.

Enfin, il est essentiel de suivre l’évolution du Speed Index. En effet, celui-ci varie au gré des mises à jour, des refontes, des publications de contenu, des ajouts de nouvelles fonctionnalités…

Comment optimiser la vitesse de chargement d’une page web ?

Il est possible d’optimiser un site ou une page pour en améliorer le Speed Index. Le plus souvent, ce sont les images qui sont responsables de la lenteur d’affichage. Il s’agit donc d’en limiter le poids. D’autres éléments peuvent être « allégés » : les fichiers, les requêtes, les extensions…