Conférences SEO SEA Search Y Paris

Les 5 points à retenir des conférences Search Y

by

Vendredi 18 janvier 2019 se tenait la première édition de la Search Y organisée par Philippe Yonnet, à Marne-la-Vallée. Au-delà du cadre idyllique qu’offre les jardins et les salles de conférence du Grand Hôtel de Disneyland Paris, nous avons pu rencontrer de nombreux passionné(e)s de référencement et plus largement de l’e-commerce et du search marketing.
Vous n’avez pas pu assister à l’événement ? Pas de panique, l’équipe SEO Zooka vous propose un TOP5 des choses à retenir de cette journée.

1. Êtes-vous bien aux normes du RGPD ?

Dans cette conférence, Maître Stéphanie Sioen-Gallina nous présente tout d’abord quelques chiffres découlant des 8 premiers mois de mise en application du Règlement Général de la Protection des Données :

  • 6000 plaintes reçues
  • +64% de plaintes de particuliers
  • Plus de 1200 violations de données
  • 83% des entreprises ne sont pas en mesure de répondre à l’exercice du droit d’accès des personnes physiques

Rappel des principes fondamentaux du RGPD :

  • Limitation du traitement des données
  • Minimisation : ne collecter que ce qui vous est nécessaire
  • Licéité, loyauté et transparence
  • Exactitude
  • Limitation de la conservation des données
  • Sécurité
  • Droit des personnes : information, consentement, droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation, d’effacement, de portabilité
  • Responsabilité

Voici quelques pistes pour savoir si vous êtes aux normes RGPD :
Les données que vous récoltez sur via votre site internet par le biais d’un logiciel de suivi d’audience (web analytics) sont-elles minimisées et limitées dans le temps ?
Les adresses IP anonymisées le sont-elles réellement ?
Demandez-vous l’acceptation de l’internaute AVANT d’ajouter vos cookies de suivi ?

Bonus : RGPD pour la sous-traitance
Dans le cadre d’un contrat de sous-traitance, le sous-traitant voit sa responsabilité augmenter en étant tenu à de nouvelles obligations :

  • Tenue d’un registre
  • Sanction possible du sous-traitant par la CNIL
  • Mise en cause de la responsabilité du sous-traitant par la personne concernée
  • Obligation d’information du responsable de traitement en cas de violation de données
  • Obligation d’information si une instruction du responsable de traitement est une violation du RGDP
  • Preuve au responsable de traitement que les conditions de mise en oeuvre du traitement sont conformes RGPD
  • Assistance du responsable de traitement en de PIA
  • A noter que le sous-traitant peut devenir responsable conjoint de traitement et est ainsi solidaire du responsable de traitement.

Passons désormais à la technique !

2. Le SEA au service du SEO

Dans sa conférence, Guillaume Eouzan met en avant des exemples stratégiques dans lesquels le SEA (Search Engine Advertising) se met au service du SEO (Search Engine Optimisation) :

  • Une campagne SEA permet de connaître rapidement et avec précision sa notoriété
  • Mettre en place une campagne SEA peut vous permettre d’éviter les frais liés à une étude de marché pour connaître l’intérêt pour votre marque (volumes de recherche et d’impression).
  • Le SEA permet de mesurer sa part de voix, son niveau de présence, notamment avec le taux d’impression pour les mots clés exacts sur le Réseau de Recherche
  • Google Ads permet de récupérer une grande quantité de termes de recherche qui pourront être ensuite travaillés en SEO
  • Le Quality Score Google Ads permet d’évaluer la qualité et la pertinence votre contenu SEO
  • Grâce aux annonces dynamiques, Google Ads fais le travail de recherche de mots clés pour vous et vous permet ainsi d’associer vos pages aux bons mots clés
  • Google nous montre lui-même que le SEA est là pour le SEO en proposant un rapport intégrant les liens commerciaux et les résultats de recherche naturels

Google Ads rapport liens commerciaux et naturels

3. Améliorer son SEO grâce à l’analyse des pages inactives ou “zombies”

pages zombies inactives seo

Olivier Duffez, de Webrankinfo insiste sur l’importance de procéder à un nettoyage des pages inactives ou pages zombies de son site internet dans le but d’améliorer son SEO. Mais qu’est-ce qu’une page inactive et comment la détermine-t-on ?

En SEO, une page inactive ou page zombie est une page qui reçoit peu ou pas de visites sur la période étudiée (il conseille un minimum d’un an). On obtient ces pages grâce à un croisement de données d’un outil de crawl et des logs du serveur. La détection des pages zombie a pour but premier d’essayer de sauver ces pages inactives en améliorant leur contenu par exemple. Mais dans certains cas, il est plus judicieux de les supprimer.
François Goube, CEO d’Oncrawl, rejoint l’idée qu’il faut nettoyer ces pages, en mettant en garde toutefois quant à leur suppression : il vaut mieux rester précautionneux pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Il est vrai qu’une page dite “inactive” aujourd’hui, pourrait très bien devenir active demain. Si on la supprime trop tôt, elle n’aura jamais cette possibilité !

Ce qu’il faut retenir : procéder à une analyse des pages inactives de son site pour l’optimiser est une bonne astuce, en revanche, il faut tout d’abord penser à l’amélioration plutôt qu’à la suppression et faire strictement attention aux conséquences qu’une suppression ou une désindexation peuvent avoir ! Il faut donc être capable de juger de la pertinence de ce type d’action à fort impact.

4. Tendances e-commerce 2020 : tout miser sur la recherche vocale ?

Depuis plusieurs mois, on note une recrudescence des articles ayant pour thème le SEO vocal. Véritable tendance sur la toile, le référencement local est-il réellement l’avenir du web ?

Dans son intervention, Daniel Saunders apporte une vision de l’e-commerce 2020 qui a retenu notre attention puisqu’il confirme la tendance à la hausse des utilisateurs d’enceintes connectées mais insiste sur le fait qu’elles ne représentent pas à elles seules l’avenir du commerce en ligne et qu’il serait plutôt intéressant et astucieux de regarder de plus près le cas Amazon.

Nous le savons, le nombre d’utilisateurs de Smart speakers ne cesse d’augmenter et pourrait atteindre, par exemple, les 24 millions aux US en 2020. Cependant, le shopping vocal ne représente pour le moment que 8% des achats en ligne ! De quoi se poser la question sur le réel intérêt à s’orienter vers une stratégie 100% SEO vocal dès aujourd’hui.

Daniel Saunders attire également notre attention sur le fait que le géant Amazon, prend une place de plus en plus importante au sein des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon). En 2015, 45% des e-consommateurs commençaient leurs recherches shopping sur Amazon contre 34% sur Google. En 2016, ce nombre a dépassé les 56% contre 28% pour Google. Une courbe ascendante qui confirme la place de leader d’Amazon. Aujourd’hui ce ne sont pas moins de 9 consommateurs sur 10 qui vont sur le site du géant américain même s’ils ont d’abord trouvé leur produit chez un détaillant.
2020 annonce une nouvelle ère imposant une optimisation et un référencement de ses fiches produits : Amazon Search Optimization (ASO).
Amazon étant également en position de force lors des recherches vocales Shopping, le futur de l’e-commerce sera clairement un orienté Amazon et recherche vocale.

5. Le futur des moteurs de recherche : l’importance du Mobile pour l’avenir

On a assisté à un moment convivial autour de la “table ronde”, où étaient réunis aux côtés d’Olivier Andrieu (Abondance) les différents représentants des moteurs de recherche Baidu, Google, Yandex et Bing.

Une chose est sûre : la recherche vocale se fait de plus en plus entendre et les mobiles résonnent à l’unisson ! Ce qui en ressort de la discussion ? Et bien que l’avenir se tourne vers les smartphones et l’information vers la recherche vocale ! Nous sommes plus que jamais à l’ère de l’IA (intelligence artificielle) et du “machine learning”, qui deviennent de plus en plus performants.
Pour suivre ces évolutions, vous devez prêter une attention toute particulière à la version mobile de vos sites internet, qui doivent être “responsive”, autrement dit qui s’adaptent à tout écran !


L’équipe Zooka remercie les organisateurs ainsi que les différents intervenants et espère assister à la prochaine édition de la Search Y.