webinar seo vocal zooka

Feedback sur le webinaire SEMRush « Comment prendre le virage du SEO vocal » ?

by

Le SEO vocal bouleverse la sphère SEO depuis quelques mois. Simple effet de mode ou véritable révolution ? Découvrez pourquoi et comment adapter votre stratégie SEO à la recherche vocale avec un webinaire entièrement consacré au sujet avec notre partenaire SEMRush et notre experte Alexandra Bornot.

1) Pourquoi s’intéresser à l’assistance vocale ?
2) Quel est le but du SEO vocal ?
3) Comment réussir mon SEO vocal ?
4) Quelles sont les limites de la recherche vocale ?
5) Replay du webinaire

1) Pourquoi s’intéresser au SEO vocal ?

Avant de foncer tête baisser dans l’optimisation de votre site internet au SEO vocal, il est nécessaire de faire un point sur l’histoire de la recherche vocale pour bien comprendre l’engouement que celle-ci déclenche.

Depuis les années 50’s, l’Homme n’a cessé d’améliorer sa technologie à la recherche d’une assistance, tout d’abord digitale avec la création d’Audrey des Laboratoires Bell qui était capable de reconnaître les chiffres de 0 à 9, en passant par Simon d’IBM en 1994, le premier smartphone à assistance virtuelle intelligente ayant la capacité de reconnaître environ mille mots (soit l’équivalent du vocabulaire d’un enfant de 3 ans), pour en arriver à nos smartphones d’aujourd’hui avec l’ensemble des assistants vocaux que nous connaissons bien : Siri(Apple), Alexa (Amazon), Google Assistant, Cortana (Microsoft), Bixy (Samsung) ou encore Alice (Yandex).

Une évolution technologique mais également socio-démographique ! Les générations X, Y puis Z nous prouvent chacune à leur tour que la connectivité est plus que jamais au centre des relations sociales et professionnelles. La génération X représente les personnes nées dans les 80, une génération qui a connu assez tardivement toutes les technologies de l’Internet. La génération Y ou les Millénials, sont les personnes nées dans les années 90, qui ont grandit en découvrant les premiers pas de l’internet. Rappelons que Google n’a été lancé publiquement qu’en 1998 ! Puis viens la génération Z, les « Digital Natives » dans années 2000, pour qui Internet et autres technologies sont tout simplement innés.

Quelques chiffres pour bien situer le contexte :

  • 20 Millions d’utilisateurs d’assistants vocaux en France en 2019 (soucre LSA Conso)
  • 55% des foyers posséderont des enceintes intelligents d’ici 2022 (source OC&C Strtegy Consultans)
  • 20% des requêtes sur l’application mobile de Google et les appareils Android sont des recherches vocales (Source : Google)

On sait de plus que Google nous envoie de forts signaux depuis 2018 avec le lancement de l’indexation prioritaire en version mobile du Mobile First Indexing et le déploiement du réseau de neurones artificiels BERT destiné à mieux interpréter les requêtes plus longues, plus naturelles.

2) Quel est le but du SEO vocal ?

Travailler son SEO vocal à pour but principal d’atteindre la position O ! La position O correspond à la position qui précède le premier lien bleu de la SERP. Elle est aussi appelée featured snippet ou extrait en vedette.

position 0 et featured snippet Google

Travailler son SEO vocal peut également servir à ressortir dans les PAA (People Also Ask). Ces boxes de questions annexes automatiquement générées par Google en fonction du comportement utilisateur habituel.

PAA boxes

Des positions de plus en plus affichées sur Google comme nous le montre ce graphique avec une hausse de 50% des featured snippet et de 70% des PAA en l’espace de 6 mois.

position 0 et PAA graphique évolution

 

3) Comment réussir son SEO vocal ?

Adapter sa sémantique

On ne parle pas comme l’on écrit et ceci vaut également pour les recherches sur internet. Un internaute aura toujours tendance à adopter un langage plus naturel à l’oral qu’a l’écrit. « Les gens communiquent avec des enceintes vocales comme s’ils parlaient à un humain, en utilisant des marques de politesse comme « s’il te plaît », « merci » et même… « désolé » (source : Quoracreative).

Il faut donc travailler votre sémantique pour l’amener vers un contenu plus naturel. Et cela passe par une adaptation des contenus textuels :

  • il faut désormais répondre à des questions (et non plus à des mots clés)
  • il faut miser sur la longue traîne car les requêtes sont plus longues en recherche vocale

Structurer son contenu

En SEO vocal aussi bien qu’en SEO classique, il faut structurer son contenu pour que les utilisateurs et les robots des moteurs de recherche se repèrent plus facilement. Pour structurer votre contenu, quelques règles sont à respecter :

  • 1 question par page
  • structure des hN (h1, h2, h3…) dans le respect des standards SEO
  • utilisation des listes à puces ou des listes numérotées
  • création de tableaux simples
  • intégration des microdonnées ou données structurées JSON-LD (format recommandé par Google)

Etre audible

Pour être audible et espérer viser la position 0, vous devez être compréhensible vis à vis de l’utilisateur mais également des assistans vocaux ! Et cela passe par :

  • une grammaire et une orthographe irréprochables
  • l’utilisation de mots simples pour faciliter l’élocution de l’assistant vocal
  • un nombre de mots limité dans le paragraphe cité (les assistants vocaux donne en moyenne une réponse de 41 mots selon une étude menée par SEMRush)
  • avoir une forte notoriété
  • respecter le principe d’E.A.T (Expertise, Authoritativeness, Trustworthiness)
  • avoir un site mobile-friendly

Miser sur le local

Le local doit être plus que jamais au coeur de votre stratégie SEO. Aujourd’hui, presque la moitié des recherches sur Google sont destinées à la recherche d’informations locales (source : Gogulf). 88% des requêtes localisées sur mobile donne lieu à un appel ou une visite chez le commerçant dans les 24h (source : Nectafy) et les recherches de type « près de chez moi » ou « à proximité » (qui sont majoritairement vocales) ont augmentées de 900% en 2 ans !

On mise donc à fond sur le local en :

  • Optimisant son profil Google My Business
  • Développant les avis clients
  • Ajoutant les microdonées JSON-LD LocalBusiness / Areaserved / Place / Geo à son site internet

N’hésitez pas à contacter nos experts du SEO local pour réaliser un audit de votre présence et popularité locale.


4) Quelles sont les limites de la recherche vocale ?

Bien que la recherche vocale soit en plein essor, nous devons prendre en compte les limites du SEO vocal. En effet, la recherche vocale est pour le moment majoritairement navigationnelle et informationnelle, comme nous le montre cette étude :

seo vocal et business

De plus, les utilisateurs et notamment les français, n’ont qu’une confiance limitée en cette technologie. 54% des utilisateurs d’assistants vocaux expriment des préoccupations en matière de sécurité. 71% sur l’utilisation abusive des données et 46% sur le risque d’interception des communications (et des données bancaires).

La limite du SEO vocal elle, se trouve plus dans le fait que Google à de plus en plus tendance à devenir un moteur de réponse qu’un moteur de recherche en proposant directement la réponse dans sa SERP. Une rétention d’utilisateur qui se traduit par une tendance « zéro clic » sur votre site internet. Difficile ainsi de mesurer l’impact réel de votre stratégie de SEO vocal avec votre outil de suivi d’audience habituel tel que Google Analytics.

Mais heureusement pour vous, nous vous donnons une astuce pour connaître vos pages en position 0 😉 !

Rendez-vous dans votre Search Console à l’onglet « Performances » et sélectionnez uniquement les requêtes commençant pour Comment ou Pourquoi etc. Les pages avec un fort CTR sont sûrement des positions 0 😉 !

connaitre position 0

5) Replay du webinaire

Pour ceux qui souhaitent récupérer les slides c’est par ici :